• (418) 663-0605
  • info@externat-scm.ca
  • 28 Avenue des Cascades, Québec, QC G1E 2J8
  • L'Externat

    DINAE-CHANTAL_t

    Mot de bienvenue


    Bienvenue à l’Externat Saint-Cœur de Marie!

    Nous mentionnons souvent aux nouveaux parents qu’ils courent un risque en nous rencontrant ou en faisant la visite de notre école. En observant et en ressentant ce qui s’y vit, nous les voyons tomber en amour avec notre milieu. Depuis la fondation de l’école en 1964 par les Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie, la réputation de l’école demeure. Les élèves se développent dans leur tête et dans leur corps, mais leur cœur, leur bienveillance, leur croissance comme être humain demeurent fondamentaux pour nous. Ce qui importe pour chaque employé de l’Externat, c’est que les élèves adoptent des valeurs profondes qui influenceront toute leur vie. Dans notre vaste école, illuminée par une lumière naturelle omniprésente, il règne un esprit de famille unique. Nous tenons à cet esprit qui nous unit et nous rend plus fort.

    L’ESCM est une communauté éducative passionnée qui s’engage à préparer les élèves à devenir la meilleure version d’eux-mêmes en étant confiants, curieux et ouverts face à un monde en perpétuel mouvement.

    En quittant notre école, nos élèves sont à l’aise et habiles pour communiquer. Ils recherchent des solutions à des problèmes de façon rigoureuse et créative. Ils utilisent les technologies de façon optimale. Ils savent réfléchir pour faire les meilleurs choix. Ils sont ouverts aux idées des autres. Ils collaborent en s’engageant dans les projets proposés avec le souci que chacun y mette du sien. Ainsi les enfants possèderont les outils pour faire face au défi de la vie moderne.

    Mme Diane

    Directrice générale

    Mme Chantal

    Directrice générale adjointe

    Notre mission

    L’ESCM est une communauté éducative passionnée qui s’engage à préparer les élèves à devenir la meilleure version d’eux-mêmes en étant confiants, curieux et ouverts face à un monde en perpétuel mouvement.

    Notre vision

    En quittant notre école, nos élèves sont à l’aise et habiles pour communiquer. Ils recherchent des solutions à des problèmes de façon rigoureuse et créative. Ils utilisent les technologies de façon optimale. Ils savent réfléchir pour faire les meilleurs choix. Ils sont ouverts aux idées des autres. Ils collaborent en s’engageant dans les projets proposés avec le souci que chacun y mette du sien. Ainsi les enfants possèderont les outils pour faire face au défi de la vie moderne.

    Nos axes de développement

    Notre histoire

    L’Externat Saint-Cœur de Marie est une école préscolaire, primaire privée mixte dont la langue d’enseignement est le français.

    Notre école a été fondée par les Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie en 1964. À cette époque, sous le nom de Pensionnat Saint-Cœur de Marie, elle accueillait 314 filles et garçons de la 1re  à la 10e année, dont 244 pensionnaires venant des quatre coins de la province. Sous la direction de Soeur Françoise Roy, l’œuvre des fondateurs, François Delaplace et Marie Moisan se poursuit. Les religieuses bâtissent une école d’amour de Dieu, une école de toutes les vertus tout en étant remplies d’espérance et de convictions.  Plusieurs ont consacré leur vie à l’enseignement tandis que d’autres prenaient la relève après la journée scolaire pour s’occuper des enfants.

    Au début, le Pensionnat comptait presque seulement des pensionnaires, en majorité des filles de  la 1re à la 10e année. À cette époque, la majorité des enfants ne retournaient à la maison que lors des fêtes religieuses. Imaginez le grand dévouement dont devaient faire preuve les religieuses en place. Ces femmes devaient prendre soin des enfants sept jours sur sept, nuit et jour comme l’aurait fait les parents. Leur but était toujours de rendre la vie de ces enfants plus agréable.

    En juin 1969, l’école ferme le secteur secondaire pour ne se consacrer qu’aux enfants du primaire. C’est dans les années 70 que les premiers laïcs font leur entrée à l’école. Peu à peu, ils prendront les postes d’enseignants et de spécialistes. Par contre, les religieuses continuent de veiller sur les pensionnaires, mais leur tâche est plus allégée, car les enfants quittent pour la fin de semaine. Les enfants ayant changé depuis les années 60, les religieuses doivent faire preuve de débrouillardise pour occuper tout ce beau monde. C’est à cette époque que le bonhomme Carnaval fait son arrivée au Pensionnat et que débutent les Olympiades, des traditions qui demeurent encore bien présentes et appréciées des enfants. Comme quoi les enfants changent, mais certaines traditions demeurent attendues et souhaitées chaque année.

    Dans les années 80, l’accès à l’emploi en enseignement était plutôt difficile. C’est donc avec grande joie que d’autres jeunes laïcs finissants ont débuté leur carrière au Pensionnat. En plus de se considérer chanceux d’avoir un emploi, les nouveaux employés ont vite réalisé qu’ils partageaient les mêmes valeurs que le personnel en place. Chaque laïc était accompagné par des gens d’expérience et pouvait compter sur l’aide de ses collègues. Au même titre que les religieuses, ces gens ont continué de s’investir et de se dévouer auprès des enfants en ne comptant pas les heures.

    C’est aussi à cette époque que le Pensionnat s’est agrandi. On y a ajouté une annexe avec un grand gymnase. Il fallait se moderniser pour demeurer au gout du jour. Ce grand changement a été fait sous le mandat de Sœur Julianne Gagné.

    Une relève institutionnelle doit également s’amorcer et le Conseil d’administration se transforme; il est maintenant formé de membres délégués par la Congrégation, par l’Association de parents, par la Fondation et par le personnel non cadre, de même que de trois membres provenant du milieu socio-économique et de la direction générale. 

    En 1998, en raison d’une baisse d’achalandage, les religieuses prennent la décision de fermer le service de résidence. Ce sera aussi le début du service de garde avec ses activités parascolaires de plus en plus variées au fil des années et des sorties animées durant les journées pédagogiques.

    Les années 2000 ont apporté un lot de changements, entre autres au regard de la technologie. Pour suivre la vague, il nous fallait de l’équipement informatique. Afin d’obtenir les fonds nécessaires sans trop augmenter les frais de scolarité aux parents, l’école a créé la Fondation sous le mandat de Sœur Jocelyne Thériault. C’est grâce aux premières sommes recueillies que Sœur Jocelyne a pu faire installer le réseau Internet en 2001. Depuis, plusieurs centaines de milliers de dollars ont été remis à l’école pour réaliser des projets et pour soutenir des familles dans le besoin.

    C’est en 2001 que l’école accueille son premier directeur laïc, M. Richard Morin. Ce sera pour lui un retour aux sources puisqu’il a déjà occupé le « poste d’élève » plusieurs années auparavant. Il n’est d’ailleurs pas le seul à avoir eu la piqure pour son école primaire, car d’anciens élèves y sont revenus pour exercer leur profession eux aussi. C’est sous son mandat que l’école sera désormais appelée Externat Saint-Cœur de Marie. M. Morin a eu aussi la responsabilité d’accompagner l’équipe-école dans l’implantation et l’actualisation de la nouvelle réforme en éducation. S’adjoignant une collaboratrice à la direction générale en 2005, il a également mené à terme le projet de l’ouverture du préscolaire permettant ainsi d’accueillir les petits à l’automne 2009.

    Au fil des ans, le nombre de religieuses travaillant à l’école a diminué. Il a donc fallu compter de plus en plus sur les laïcs présents. La relève institutionnelle se finalisera au cours de l’année 2015, permettant ainsi à l’Externat de devenir propriétaire des locaux occupés par l’école.

    Depuis sa fondation, les gens impliqués dans l’école ont toujours souhaité qu’elle reste actuelle et dynamique, que ce soit avec les changements d’uniforme, la construction d’un gymnase, les cours de natation, le nombre d’équipes sportives, la bonification de l’offre d’anglais, le déploiement des ressources informatiques.

    L’arrivée de Mme Diane Delisle à la direction adjointe en 2014, puis à la direction générale de l’école en 2016 aura permis au milieu de profiter de son expertise pédagogique et c’est pendant son mandat que naitront le programme technopédagogique, les activités de robotique et de réalité virtuelle. L’ameublement sera progressivement changé et choisi afin de permettre un enseignement plus flexible. L’apprentissage en  sous-groupes sera encouragé afin de bien répondre aux besoins différents des élèves. L’offre de service pour les élèves en difficulté ou encore à haut potentiel est d’ailleurs bonifiée sous son mandat de même que l’actualisation des plans d’intervention garantissant ainsi les mesures à mettre en place pour accompagner les élèves ayant des défis.

    Les lieux et les gens ont changé au fil du temps. Par contre, l’esprit des fondateurs est toujours resté présent. Le sentiment d’appartenance à l’école est fort et authentique. Malgré les différences et les changements d’époque, ce qui nous unit demeure les valeurs profondes d’entraide, de respect et de partage.

    L’Externat Saint-Cœur de Marie a une réputation d’excellence qu’il s’est forgé au fil des ans. L’équipe-école s’engage à donner une éducation saine, un encadrement rigoureux et des valeurs solides. Forte de sa tradition éducative, notre Institution se veut une école qui « s’ouvre au monde » et qui prépare les jeunes à faire face aux nouveaux défis qui les attendent.

    Voilà, c’était la p’tite histoire de l’Externat!